Burundi : Journée internationale de la femme ; des femmes vendeuses des fruits et légumes luttent pour survivre

Ces femmes dont la plupart ont l’âge compris entre 20 et 40 ans sillonnent les rues de la capitale Bujumbura avec des paniers sur la tête et les bébés sur le dos. Les marchandises sont constituées de fruits et légumes. Pour vendre, ces femmes jouent au cache-cache avec des policiers chargés de combattre le commerce ambulant.
Les femmes rencontrées au centre ville racontent que la plupart sont des veuves qui doivent lutter pour faire vivre leurs enfants. Ces derniers temps, elles travaillent à perte : « J’ai acheté des mangues à 150 milles francs bu à la vente je n’ai eu que 80 milles car j’ai passé toute une semaine sans écouler ces fruits »,.se lamente une vendeuse.
Une autre qui n’avait pas de marchandises devant elle indique qu’elle n’a plus de capital pour exercer son commerce : « je me lève très tôt le matin chaque jour pour aller chercher un de mes fournisseurs qui peut me donner des marchandises à crédit ; après la vente je lui donne son capital et je reste avec le petit bénéfice. Des fois, je gagne entre 2000 fbu et 3000 francs par jour que j’utilise pou nourrir nos enfants mais je viens de passer 3 jours sans avoir de marchandises mes enfants vont mourir de faim ».
Ces femmes expliquent qu’avant la crise, des micros finances leur donnaient des crédits mais tout s’est arrêté. « La micro finance Wise qui s’investissait beaucoup pour aider les femmes vulnérable ne le fait plus, je crois qu’il n’a plus de financement et certaines micro finances ont complètement fermé », déplore une femme interrogée.
Un appel a été lancé aux associations qui militent pour le droit de la femme et les femmes qui occupent une place décision pour venir en aide à ces femmes courageuses.


Publié le 8 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire