Burundi : L’UE exige une enquête impartiale et crédible sur l’existence des fosses communes

Le communique sorti ce lundi 15 Février 2016 par les ministres de l’union Européenne, note que le Burundi demeure dans l’impasse et l’accroissement des violences. L’UE est extrêmement préoccupé par le nombre croissant de cas de violations et atteintes aux Droits Humains, dont certains impliquant les forces de sécurité. Le texte affirme que les rapports de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme sur l’existence présumée de fosses communes, les cas de violence sexuelle, les détentions arbitraires, les disparitions et les exécutions sommaires sont alarmants et exigent toute la lumière à travers la mise en place d’une commission d’enquête impartiale et crédible . À cet égard, l’UE soutient pleinement le déploiement d’experts de l’UA et de l’envoi d’une mission d’experts par le Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, conformément à la résolution adoptée par le Conseil des droits de l’homme lors de sa réunion extraordinaire le 17 Décembre 2015.L’Union européenne (UE) condamne fermement tout recours à la force pour résoudre la crise au Burundi. Elle recommande un dialogue politique inclusif, sous médiation internationale et en conformité avec l’Accord d’Arusha et de la Constitution du Burundi. L’UE se dit satisfaite de la décision de l’UA de dépêcher une délégation de très haut niveau au Burundi pour rencontrer les plus hautes autorités de la République du Burundi, ainsi qu’avec d’autres parties prenantes burundaises. L’Union Européenne menace d’adopter des mesures appropriées suite à l’absence de signaux positifs. Cette institution Européenne indique que les consultations sur l’article 96 de l’Accord de Cotonou, tenues le 8 Décembre 2015 ont échoué car le gouvernement du Burundi n’a pas encore participé dans le dialogue inter-burundais, comme demandé par le Conseil de sécurité de l’ONU et le Conseil Paix et Sécurité de l’UA. Dans conclusion le communique demande aux pays de la région à faire preuve de responsabilité et de contribuer à une solution à la crise, et de ne pas soutenir les activités des mouvements armés.


Publié le 15 / 02 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire