Burundi : L’envoyé spécial des USA dans la région des grands lacs exige une enquête sur les morts imputées aux forces de l’ordre

« Les enquêtes ont montré qu’au moins 595 personnes ont été torturées, aucune enquête n’a été ouverte en justice contre des agents des forces de l’ordre ou leurs collaborateurs. Nous avons exigé que des responsabilités individuelles soient établies. Là aussi aucun agent ou des soutiens du gouvernement n’a été traduit en justice. » a conclut Mr Perriello.

L’envoyé spécial des Etats Unis dans la région des grands lacs l’a dit dans une conférence de presse qu’il a animée après sa visite de deux jours au Burundi qui a porté à plus de cinq ses visites depuis janvier 2016.

Il a ajouté qu’à chacune de ses visites, ils ont fait un pas en avant dans les entretiens faits avec les autorités de Bujumbura mais qu’ensuite, le gouvernement burundais a fait deux autres pas en arrière.

« Il y a quelques semaines le président Nkurunziza lui-même avait promis de libérer des prisonniers politiques mais rien n’a été fait. Il avait aussi dit qu’il était prêt à accueillir deux cents observateurs de l’UA. » indique Mr Perriello
Ce diplomate dit que le gouvernement burundais est dans un double langage et que cela soulève un problème de confiance et de crédibilité de ce dernier.

Après cette visite au Burundi, cet envoyé spécial des Etats Unis va se rendre en Tanzanie pour un entretien avec Benjamin William Mkapa le nouveau facilitateur dans la crise burundaise.

Il va aussi parler avec les autorités tanzaniennes de l’assistance des Etats Unis pour les réfugiés burundais qui s’y trouvent. Il a aussi précisé qu’un troisième camp qui abritera d’autres réfugiés burundais va bientôt être mis en place dans ce pays.


Publié le 20 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire