Burundi : LDGL s’insurge contre la radiation de la Ligue ITEKA

La ligue des droits de la personne dans la région des grand lacs LDGL a appris avec consternation la radiation définitive de la Ligue ITEKA une de ses organisations membres par un décret ministériel du 21 décembre 2016.

Dans un communiqué que la LDGL a sorti le 5 janvier 2017, elle constate que les mesures de radiation tombent en cascade après l’adoption par le parlement Burundais des lois très contraignantes à l’égard des ASBL et ONG internationales œuvrant au Burundi. En effet, la ligue ITEKA est la 5ème organisation de défense des droits de l’homme à être radiée définitivement après l’association burundaise pour la protection des droits de l’homme et des personnes détenue APRODH, l’action chrétienne pour l’abolition de la torture ACAT, le forum pour le renforcement de la société civile FORSC et le forum pour la conscience et le développement FOCODE.

La LDGL désapprouve énergiquement ces mesures « visant à museler les organisations de la société civile surtout celles qui œuvrent dans le domaine des droits de l’homme et qui gardent une certaine liberté dans leur rapport sur la situation qui prévaut au Burundi ».
Cette organisation régionale demande aux autorités Burundaises d’annuler la décision de radier la Ligue ITEKA mais aussi de prendre des mesures pour garantir l’intégrité physique et psychologique des membres des organisations frappées par ces mesures administratives. Elle demande que les résultats des enquêtes sur l’enlèvement de la trésorière de la Ligue ITEKA madame Marie Claudette Kwizera soient rendues publiques. Cette trésorière a été portée disparue depuis décembre 2015. Jusqu’ à présent les siens restent sans nouvelles.


Publié le 9 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire