Burundi : La commémoration des massacres de 1972 fait peur aux habitants de Bujumbura

Tous les 29 avril, les Burundais commémorent les massacres des Burundais de 1972. Pour cette année 2016, cette journée est particulière. Alors que le pays est en crise qui risque de prendre une tournure ethnique, les cérémonies organisées par le gouvernement ne s’écartent de ce danger. Sur les affiches, des pancartes et des annonces arborées dans les coins des avenues à Bujumbura, les passants peuvent lire : « commémoration du génocide des Hutu de 1972…. ». Des Tutsi se sentent exclus. Un Tutsi rencontré tout près du monument du soldat inconnu à Bujumbura déclare: « des tutsis ont été tués en 1972 et je ne vois pas leur place. Aujourd’hui, ils sont oubliés et sont accusés d’avoir tué des Hutus ». « L’association des victimes des massacres de 1972 devrait plaider pour toutes les victimes sans distinction ethniques, a dit un responsable d’une association des rescapés de la guerre que le Burundi a connu. « Penser que diviser les victimes pourrait être une solution c’est se tromper, a-t-il ajouté. Cette 44ème commémoration des massacres de 1912 divise les Burundais en deux groupes : les proches des victimes Hutu d’un côté et les proches des victimes Tutsi de l’autre.
L’histoire du Burundi a été marquée par des crises cycliques qui ont endeuillé le pays ; un passé sanglant. Les Burundais n’ont pas encore une même lecture de ce qui s’est passé. Les responsabilités n’ont pas encore été établies et le peuple attends beaucoup de la Commission Vérité Réconciliation qui a du mal à être réellement Indépendante, selon une certaine opinion.


Publié le 29 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire