Burundi : Le gouvernement suspend sa collaboration et sa coopération avec le bureau onusien des droits de l’homme

Dans une déclaration rendue publique ce mardi 11 octobre 2016 dans l’après-midi, le gouvernement burundais explique que cette décision de suspendre toute collaboration et toute coopération avec le Bureau de l’office du Haut-commissariat des Droits de l’Homme au Burundi « OHCDH », a été prise suite à la « complicité jouée par cet organe onusien basé au Burundi, dans l’élaboration du rapport sur les Droits de l’Homme qualifié par le gouvernement burundais de mensonger et controversé ».
Selon cette déclaration du gouvernement, cette décision a été communiquée aux responsables de l’OHCDH ce lundi 10 octobre 2016. Le gouvernement du Burundi a demandé à l’OHCDH de désigner une équipe pour renégocier l’Accord de siège, qui déterminera le mandat et la taille de son personnel.
Cette information a été relayée sur les réseaux sociaux notamment par la conseillère à la première vice présidence Nancy Ninette Mutoni ainsi que le journal en linge pro gouvernemental « Ikiriho ».
La goutte qui fait déborder le vase, c’est le dernier rapport produit par les experts onusien, accusant le gouvernement du Burundi de graves violations des Droits de l’Homme. Dès la publication de ce rapport, les militants du parti au pouvoir ont plusieurs fois manifesté devant le Bureau de l’office du Haut-commissariat des Droits de l’Homme au Burundi. Samedi 08 octobre 2016, Certains manifestants, dans leurs slogans, ont même demandé au gouvernement de fermer ce bureau.


Publié le 11 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire