Burundi-Politique : Mkapa déplore la lenteur du gouvernement burundais au dialogue

Dans un document confidentiel que le facilitateur dans le dialogue inter burundais a adressé aux Chefs d’Etat de l’EAC, il regrette que le gouvernement du Burundi ne soit pas coopérant. Lors du 18ème sommet des chefs d’Etats de l’EAC tenu le mai 2017, l’ancien président tanzanien Benjamin Mkapa a accusé le secrétariat de la Communauté Est-Africaine, ayant un burundais à la tête, Libérât Mpfumukeko, d’être à l’origine des fuites d’informations en rapport avec le dialogue inter burundais.
Le dialogue inter burundais est au point mort depuis des mois alors que la facilitation tente de mener des rencontres avec les différents protagonistes à la crise burundaise d’une manière séparée. En outre, le facilitateur se retrouve dans un climat de méfiance par une partie de l’opposition notamment les organisations de la société civile opposées au 3ème mandat du président Pierre Nkurunziza.
Depuis qu’il a été confié la tache par les chefs d’Etat de la sous région, Benjamin Mkapa n’a pas encore réussi à mettre les différentes parties prenantes autour d’une même table de négociation. Le gouvernement burundais a toujours brandi le respect de la souveraineté du pays et le rétablissement de la sécurité à l’échelle nationale. Il demande le rapatriement du dialogue inter burundais.
Contrairement au régime de Bujumbura, l’opposition parle d’insécurité au pays, des cas de tortures, des arrestations arbitraires et d’autres violations des droits de l’homme. Le dialogue inter burundais est au point mort mais l’engagement du gouvernement burundais à la modification de la Constitution est en marche ,regrette le facilitateur Mkapa. Une commission chargée de l’amendement a déjà été mise en place par le président Nkurunziza.
Pour sortir de cette impasse, le facilitateur demande aux autorités burundaises de lever les mandats d’arrêt internationaux contre les opposants et membres de la société civile en exil. Il plaide également en faveur de la libération des prisonniers politiques pour avoir un climat favorable au dialogue.


Publié le 6 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire