Burundi-Politique : SOS-Torture Burundi déplore l’incapacité de l’EAC à résoudre la crise burundaise

Dans une déclaration sortie le 22 mai 2017 après le 18ème Sommet ordinaire des Chefs d’Etats de l’EAC (East African Community) qui s’est tenu à Dar-Es-Salaam le 20 mai 2017, SOS-Torture Burundi indique que la Communauté Est -Africaine est incapable de trouver la solution à la crise burundaise.

Cette organisation de défenses des droits de l’homme dénonce les propos du président ougandais Yoweri Museveni, Médiateur dans la crise burundaise où il qualifie d’injustes les sanctions contre le Burundi par l’UE. Pour le Président Museveni, la décision d’imposer des sanctions contre le Burundi devrait être préalablement analysée par l’EAC. Selon SOS-Torture, les propos du Médiateur dans le dialogue inter burundais manifestent « un soutien au Président Nkurunziza. ».

SOS-Tortue Burundi regrette que les Chefs d’Etats de la Communauté de l’Afrique de l’Est se soient montrés réticents face aux crimes et graves violations des droits humains. Elle ajoute que la sous-région avait pris la question du Burundi en main en désignant un Médiateur et un facilitateur pour la résolution de la crise burundaise. Mais elle s’étonne que ce 18ème sommet ait fait un recul.

SOS-Torture Burundi soutient les sanctions que la communauté internationale a imposées au Burundi et demande qu’elles soient maintenues et renforcées aussi longtemps que le gouvernement burundais restera toujours contre un dialogue inclusif pour mettre fin pacifiquement à la crise. Elle appelle l’UA et à l’ONU de s’impliquer activement dans la résolution de la crise au Burundi et désigner un autre nouveau Médiateur après cet échec de la Communauté de l’Afrique de l’Est.

Ce 24 mai 2017, il est prévu une session de consultation à Entebbe de la facilitation avec la société civile en exile. Toutefois, les représentants des organisations ayant enclenchés la campagne halte au troisième mandat et poursuivis par la justice Burundaise ne sont pas conviés.


Publié le 23 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire