Burundi-Politique : deux ans après le troisième mandat, l’OLUCOME donne une mauvaise note au Président Nkurunziza

Dans un communique de presse sorti ce vendredi 25 aout 2017, l’OLUCOME qualifie d’échec le pouvoir Nkurunziza essentiellement matière de bonne gouvernance et développement durable.

Pour Olucome, le Burundi est resté parmi les trois pays les plus pauvres de la planète, le produit brut intérieur (PIB) est moins de 300 dollars par habitant par an. La dépréciation monétaire est actuellement évaluée à 58,8 pour cent. « Le Burundi est loin d’atteindre le développement durable, la mauvaise gouvernance est devenue un mode de vie », lit-on dans son communique.

Selon cette ONG locale, on ne parle pas de développement dans un pays où une riche est dans les mains d’une poignée de personnes proche du pouvoir. Elle invite les politiciens à ne pas rester au niveau de slogans mais plutôt concrétiser les discours. Le Président Pierre Nkurunziza lui évalue positivement les deux années de son « troisième » mandat contesté par l’opposition radicale.


Publié le 25 / 08 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire