Burundi-Politique : l’accord dans la crise burundaise n’est plus possible au mois de juin, regrette l’UPRONA non gouvernemental

A dix jours de la fin du mois de juin 2017, le parti UPRONA non reconnu par le pouvoir de Bujumbura trouve qu’il est impossible que les différents protagonistes dans la crise burundaise parviennent à un accord. Ce fut le souhait de la médiation au cours de la dernière session de dialogue qui a eu lieu au mois de février 2017. Tatien Sibomana, porte-parole de l’UPRONA non gouvernemental, considère que la faute est imputable en grande partie au gouvernement de Bujumbura. « Bujumbura a tout fait pour couper court au dialogue inter burundais à l’extérieur mais il n’y arrivera pas » déplore t-il.

Cependant, le porte-parole de l’UPRONA espère en une issue favorable du dialogue inter burundais. « La médiation est à pied d’œuvre pour contraindre le gouvernement de Bujumbura à s’asseoir autour d’une même table avec tous ses opposants », explique t-il.
Ecoutez Tatien Sibomana

MP3 - 398.5 kb
Clique pour écouter...

Publié le 19 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire