Burundi-Politique : le CNARED doute de la réussite de Michel Kafando après sa nomination par l’ONU

La plateforme politique de l’opposition en exil CNARED reste perplexe sur l’accomplissement de la mission du nouvel envoyé spécial des Nations unies au Burundi le Burkinabé Michel Kafando.

Selon Charles Nditije président du CNARED, ses inquiétudes résident notamment sur l’environnement difficile dans lequel il va travailler, le contexte politico-sécuritaire qui se dégrade dangereusement et le dialogue inclusif qui semble pratiquement au point mort.

« Il y a lieu de s’inquiéter de la réussite dans sa mission malgré ses performances et son profil que nous saluons », a déclaré Nditije à nos collègues de la RFI.

Il demande à l’ONU et à l’UA d’exercer des pressions nécessaires sur le président Nkurunziza pour qu’il accepte de négocier sans conditions avec l’opposition et les autres forces vives de la Nation.

Et si tel n’est pas le cas, ajoute-t-il, de lui prendre des sanctions en lui imposant un embargo économique afin de l’amener à négocier pour la paix et la sécurité pour le Burundi et la sous-région.

Michel Kafando nommé le 5 mai 2017 dans cette fonction, vient en remplacement du Britannique d’origine marocaine Jamal Benomar, le cinquième représentant de l’ONU récusé par Bujumbura.


Publié le 10 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire