Burundi-Politique : le ministère de l’intérieur demande la dissolution du parti MSD

Dans sa correspondance adressée au président de la cour suprême, le ministre de l’intérieur Pascal Barandagiye explique que les membres du parti politique de l’opposition MSD (Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie) ont continué à afficher un comportement récidiviste encourageant la violence et la haine.

« Il sied de rappeler qu’en date du 08 mars 2014, les militants du parti MSD avec en tête leur président, se sont rendus coupables des actes de barbarie en enlevant, en séquestrant, en prenant en otage , en battant et en déshabillant les agents de police en mission de service à la permanence nationale du MSD, suite aux troubles graves à l’ordre public causés par des insurgés qui étaient à l’intérieur de cette permanence, blessant avec des projectiles et des balles les éléments de la police », lit-on dans cette correspondance.

Le ministre Barandagiye accuse aussi le MSD d’avoir violé la loi régissant les partis politiques au Burundi en entretenant des groupes armés. Il souligne également que ce parti politique de l’opposition radicale n’a jamais fourni un rapport financier à qui de droit depuis son agrément en juin 2009.


Publié le 22 / 08 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire