Burundi-Politique : les chefs d’Etats de l’EAC devraient contraindre le pouvoir de Bujumbura pour négocier

L’opposition radicale burundaise regrette que l’envoyé spécial du facilitateur Benjamin Mkapa n’ait pas pu convaincre le président Pierre Nkurunziza. Selon le vice président du parti Sahwanya Frodebu,

Léonce Ngendakumana trouve que le Burundi pourrait être confronté à un quatrième mandat voire même au cinquième alors que le pays vit toujours les conséquences du 3eme mandat.

Il invite les présidents des pays membres de l’EAC à mettre une pression sur le gouvernement du Burundi pour qu’il réponde favorablement au dialogue inter burundais sous l’égide du facilitateur Mkapa.

Suivez Léonce Ngendakumana:

Clique pour écouter...

Publié le 15 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire