Burundi : SOS- Torture dénombre 14 cas d’arrestation de sous-officiers de l’armée burundaise et de la police

Le 41ème rapport de SOS- Torture évoque l’arrestation de 14 sous-officiers, militaires et policiers. Les noms sont les suivants :
-BPP1 Girukwishaka Innocent (Brigadier de la police).
- Adjudant NgirimanaHerménegilde.
- Adjudant-chef Kitaburaza Albert.
- BPP1 Ndayizeye Claver.
- Adjudant Gahungu Thaddée.
- AdjudantMasabo Ferdinand
- BPP2 BigirimanaAnicet
- APC Ciza Christophe
- 1er Sergent Ngendakumana François
- Caporal Nshimirimana Pascal
- Caporal Nsabimana Célestin
- APC MayoyaRévérien
- APC Ndikuriyo Basile
- APC Nyandwi Felix

Le rapport indique également que 20 membres du parti FNL fidèles RwasaAgathon, actuel vice-président de l’Assemblée Nationale burundaise.
Des témoins cités rapportent qu’ils sont accusés de participation à des groupes rebelles. Selon SOS- Torture, aucun mandat n’a été présenté lors des interpellations. Ces personnes ont été arrêtées au cours des opérations menées « par certains agents de la police et du SNR durant la semaine du 18 au 25 septembre 2016 ».
Le même rapport met un accent particulier sur le cas de l’Adjudant Eddy Claude Nyongera, mort dans les locaux du service National de Renseignements.
SOS- Torture affirme que le corps sans vie du sous-officier présentait des mutilations qui ne sont pas dues, à la grenade qui aurait servie à « son suicide, tel que la police l’a affirmé après quelques minutes de sa mort le 14 septembre 2016.


Publié le 26 / 09 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire