Burundi-Société civile : suspension de l’Association Radio Publique Africaine

Le ministre de l’intérieur et de la formation patriotique, par ordonnance ministérielle du 12 juillet 2017, a pris la mesure de suspendre provisoirement l’Association Radio Publique Africaine.

La Radio Publique Africaine (RPA) dont était un des projets de cette association a été détruite par des éléments des services de sécurité au lendemain du putsch manqué du 13 mai 2015 et empêchée d’émettre tout comme quatre autres radios privées (Bonesha FM, Isanganiro, Radio-Télé Renaissance, Humuriza FM) par décision du Procureur Général de la République.

Officiellement, ces fermetures visaient à préserver les éléments d’une enquête ouverte par le Procureur. Mais depuis plus d’un mois que le porte-parole de la Cour Suprême a annoncé que cette enquête a été clôturée, aucune avancée ne s’est matérialisée, aucune conclusion n’a été portée à la connaissance des responsables de ces médias.
Cette mesure de suspendre l’Association Radio Publique Africaine est prise, selon le ministre Pascal Barandagiye, jusqu’à la clôture définitive de la procédure judiciaire.

Cette association vient grossir le lot des autres associations de la société civile burundaise radiées ou suspendues depuis le 19 octobre 2016 (ACAT-Burundi, Ligue Iteka, FORSC, FOCODE, RCP, COSOME, UBJ, CB-CPI, SOS-Torture Burundi).


Publié le 13 / 07 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire