Burundi: Un nouveau ministre des finances dans un contexte économique difficile

Dr Domitien Ndihokubwayo, nouveau ministre burundais des finances depuis ce jeudi 20 mai 2016, est considéré par ceux qui le connaissent comme un homme ouvert, correct, juste et dévoué. Dr Ndihokubwayo est né le 4 octobre 1966, sur la colline Nyagasebeyi, en commune Tangara, à Ngozi. Il a grandi dans une vie de campagne..
Il a fait son école primaire à Musenyi 1 à Tangara. Il était très appliqué, selon ses camarades de classe. il fait le cycle inférieur au Collège Don Bosco. Après le Petit Séminaire, il décroche une bourse d’études pour l’Allemagne. Il part pour suivre une formation dans la congrégation des Pères Schoenstatt mais il a dévié de sa vocation pour entreprendre des études d’anthropologie combinées à l’économie politique et à la sociologie.
En Allemagne, il a décroche trois diplômes de master en anthropologie, économie et sociologie qu’il combiné pour avoir le grade académique de docteur en philosophie. »
Vie professionnelle très
En 2010, il est désigné chef de cabinet au ministère du Plan et du Développement communal. . En 2011, l’Etat lui confie le poste de commissaire adjoint de l’OBR. Durant deux ans, il assurera également les fonctions de commissaire des douanes. Selon toujours des sources fiables, M. Ndihokubwayo est un homme ouvert et travaille en étroite collaboration : En 2004, il enseigne à l’Université de Ngozi pour peu de temps, l’ONG Care International l’ayant sollicité pour se charger de l’unité de recherche sur la problématique foncière. Il parcourt tout le pays pour s’enquérir de la situation sur le terrain. Il était régulièrement confronté à des questions économiques.
En 2007, ce père de trois enfants est recruté comme consultant à la Banque Africaine de Développement. Il prend en charge le projet sur les conflits fonciers. Il fait la navette entre les pays de l’Afrique centrale.
De 2008 à 2010, Docteur Ndihokubwayo Domitien retourne à l’Université de Ngozi. Il est alors nommé doyen à la faculté de Droit et des Sciences économiques.
Le nouveau ministre des finances était jusque jeudi 19 mai commissaire général de l’OBR. Il aime la marche et la gymnastique. et partage un verre avec ses amis lors qu’il lui arrive de sortir.
Le nouveau ministre arrive dans un contexte difficile où les bailleurs du Burundi qui financent le budget national à hauteur de plus de 50% se sont retirés


Publié le 20 / 05 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire