Burundi- Université : Les étudiants doivent oublier le petit déjeuner

La régie des œuvres universitaires indique que la suppression de ce petit déjeuner est due à la conjoncture financière. Anatole Nzinahora, directeur de la REGIE estime que la décision ne va pas empêcher la poursuite des activités académiques et compte augmenter la quantité pour les deux repas qui restent. Cette autorité de la REGIE reste ferme à cette décision. « Ce petit déjeuner nous coûtait plus de 500 millions de francs burundais soit 250.000 dollars par an ». Ecoutez Anatole Nzinahora.

Clique pour écouter...

Publié le 1 / 02 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire