Burundi : d’importants changements à l’armée burundaise

Selon l’ordonnance du ministre de la défense n° 520/1889 du 17 octobre 201 portant nomination de certains cadres du ministère de la défense nationale et des anciens combattants et de l’Etat-major général de la Force de défense nationale, plus de cent cadres militaires sont nommés à différentes responsabilités.
Le texte signé le 18 octobre 2016 montre que presque tous les camps militaires sont dotés de nouveaux commandants. Le cabinet du ministre a deux nouveaux attachés et huit nouvelles figures en qualité de conseillers. Tous les services assurés par des cadres militaires ont été touchés par ces changements.
Toutes ces nominations qui interviennent dans un contexte réel de « suspicion » entre des militaires de l’ancienne armée burundaise et des anciens rebelles avant la fusion, ont été opérées, d’après l’ordonnance sur base des dossiers administratifs des intéressés sur proposition du Chef d’Etat –Major Général de la Force de Défense Nationale.
Depuis le putsch manqué du 13 mai 2016, des militaires soupçonnés d’avoir participé à la préparation du putsch et d’autres qui sont accusés de collaborer avec les groupes armés sont régulièrement arrêtés, selon les rapports des organisations de défense des droits de l‘homme.
Lors de la rentrée académique au mois d’avril 2016, le président Pierre Nkurunziza a appelé à plus de cohésion et respect du règlement militaire.


Publié le 24 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire