Burundi –droits de l’homme : plus de deux mille morts et huit mille emprisonnés depuis fin avril 2015 selon l’APRODH

L’association pour la protection des droits de l’homme et des prisonniers APRODH,regrette que le Burundi vient de passer environ deux ans dans une crise politique. Pour cette association, depuis l’annonce du président Pierre Nkurunziza qu’il allait briguer un mandat controversé, plus de deux mille personnes à majorité des jeunes ont été tués et plus de huit mille croupissent dans différents prisons du Burundi.
Dans sa déclaration, Pierre Claver Mbonimpa, président de l’APRODH fait savoir que des milliers de burundais ont été torturés sans oublier plusieurs femmes violées par certains éléments des forces de l’ordre. Cette association déclare que des centaines de personnes sont portées disparues dont le journaliste de l’hebdomadaire Iwacu Jean Bigirimana .Cette association revient aussi sur des milliers des burundais qui ont fui vers l’extérieur.
Le président de l’APRODH, demande à tout burundais aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur du Burundi d’être solidaire et de se battre corps et âme pour l’instauration d’un état de droit au Burundi. Pour Mbonimpa, les burundais devraient se lever pour couper court à la situation de violation grave des droits de l’homme au Burundi. Pour cette grande figure de la société civile burundaise la communauté internationale devrait s’impliquer d’avantage pour trouver une solution aux problèmes qui opposent les burundais.


Publié le 19 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire