Burundi-droits de l’homme : toujours des violations des droits de l’homme selon SOS-Torture et Ligue Iteka

Les organisations de défense des droits de l’homme SOS-Torture Burundi et Ligue Iteka mentionnent des violations des droits de l’homme dans leurs rapports hebdomadaires de la semaine du 19 au 25 décembre 2016.

Au cours de cette semaine écoulée, ces rapports signalent 2 personnes tuées, une torturée, une portée disparue et au moins 48 autres arrêtées arbitrairement dont 20 se trouvaient dans les environs du marché du chef-lieu de la province Bururi. La police a prétexté la présence supposée de groupes armés pour arrêter ces personnes.

D’autres personnes ont été arrêtées dans les rafles intempestives opérées dans la zone Musaga commune Muha en mairie de Bujumbura où chaque semaine, au moins deux opérations du genre sont menées. Au terme de l’opération, les personnes interpellées ne sont relâchées qu’après versement de pots de vin.

Ces rapports relèvent également des cas de violation du droit à une justice équitable et sur les violences basées sur le genre en général et des filles en particulier. Au moins trois cas de viol dont un mort ont été recensés pendant cette semaine.

Ces organisations évoquent aussi l’expulsion dans des conditions dégradantes de 500 familles de la colline de Kagaragara à Bubanza. Les autorités administratives ont avancé les motifs sécuritaires. Ces familles composées en grande partie d’enfants sont logées pour le moment au bureau de la zone Buriga commune Gihanga dans des conditions indignes pour un être humain.

L’incursion de militaires burundais sur le sol congolais qui a causé la mort d’une dizaine de militaires burundais a été signalée dans les rapports hebdomadaires des organisations de défense des droits de l’homme.


Publié le 27 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire