Burundi-Education : un taux d’abandons scolaires en croissance, regrette la ministre Ndirahisha

Le nombre d’abandons scolaires ne cesse d’augmenter depuis quelques années déplore le ministre de l’éducation, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Dans une réunion avec les directeurs provinciaux de l’enseignement, différents cadres du ministère de l’enseignement, la ministre Janvière Ndirahisha a fait savoir que les grossesses non désirées et le manque d’encadrement des parents sont à l’origine de cette augmentation du taux d’abandons scolaires.

Un taux d’abandons scolaires plus élevé s’observe dans les provinces du Nord et de l’Est du Burundi comme Cankuzo, Muyinga, Ngozi, Kirundo. A l’ouest du Burundi en provinces Cibitoke et Bubanza et dans une partie du sud du Burundi à Rumonge et dans la province de Makamba a précisé la ministre Janvière Ndirahisha.

Elle a lancé un appel vibrant aux parents et au éducateurs de rester tout près de leurs enfants et élèves pour un bon encadrement. Ndirahisha recommande le dialogue entre parents et enfants pour éradiquer ce mal de société de grossesse non désirées pour les mineures.
Au cours de l’année scolaire dernière de 2015-2016,le représentant légal de la FENADEB, une organisation qui milite pour les droits de l’enfant a indiqué que plus 110 mille enfants ont abandonné l’école .D’après Jacques Nshimirimana,une enquête sur terrain a révélé que la pauvreté dans les familles, les grossesses non désirées et les mariages précoces pour certaines filles sont les causes profondes de ces abandon scolaires.


Publié le 28 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire