Burundi enfreint au protocole de libre circulation de l’EAC

Depuis une semaine le gouvernement Burundais a pris des mesures interdisant l’exportation des produits vivriers vers le Rwanda. Bujumbura affirme que cette décision a été motivée par le souci du gouvernement à protéger la production intérieure et assurer la sécurité alimentaire de la population. Les autorités burundaises craignent une famine au Burundi à cause des changements climatiques.
En plus des produits vivriers, la police n’a pas tardé à fermer tous les agences de transport vers le Rwanda. Les bureaux de ces agences ont été également mis sous scellés.
Le porte parole de la police Pierre Nkurikiye a indiqué à la chaîne BBC ce lundi 8 Août 2016 que la police Burundaise n’a fait que mettre en exécution la mesure prise par le conseil des ministres.
Certaines autorités des pays membres de la communauté Est Africaine condamnent la mesure du gouvernement du Burundi. Ils affirment que cette mesure viole les accords de libre échange entre les pays membres de cette communauté.
Le Burundi a signé les accords de libre circulation des personnes et des biens dans le s pays membres de L’EAC dont le Rwanda fait partie. Selon des passagers contactés, actuellement pour se rendre dans ce pays, ils se déplacent dans des bus de transport en commun qui desservent Bujumbura-Kayanza puis Kayanza vers la frontière Burundo-Rwandaise. Franchis la frontière, les passagers doivent prendre les bus rwandais. Ils déplorent les frais de transport exorbitants et le temps qu’ils passent pour arriver à destination.


Publié le 9 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire