Burundi-justice : le désengorgement des prisons n’est pas encore effectif selon les élus du peuple

La commission chargée des questions relatives à la justice et des droits de l’homme à la chambre basse du parlement a indiqué que la population carcérale reste très élevée malgré la mesure de grâce présidentielle.

Après une descente sur terrain au niveau des différentes maisons de détention du Burundi, le président de cette commission Félix Niragira a fait savoir que 10 maisons d’arrêt visitées hébergent un grand nombre de détenus. Ces élus du peuple donnent l’exemple de la prison centrale de Mpimba qui regorge 3121 détenus alors que sa capacité d’accueil ne dépasse pas 800 personnes , la prison pour hommes de Ngozi qui a une capacité de 400 personnes mais qui héberge 1105 détenus ; celle de Gitega qui a une capacité d’accueil de 400 mais qui enregistre près de 900 personnes détenues .

Honorable Niragira ajoute que la prison de Muramvya a une capacité d’accueil de 100 détenus mais regorge 650 et que celle de Bubanza ayant une capacité d’accueil de 150 personnes totalise 440 détenus.Il indique que parmi les personnes libérées 20 ont été encore une fois arrêtés et une a été tuée.

Ladite commission regrette que la mesure de grâce présidentielle n’a pas atteint son objectif de désengorger les prisons. « Les prisonniers vivent dans des conditions extrêmement pénibles suite à leur surpopulation » ont déploré les membres de cette commission. L’élu du peuple André Ndayizamba a proposé au président Nkurunziza d’accorder une grâce à d’autres prisonniers politiques pour poursuivre son objectif de désengorgement des prisons.

Ce mardi11 avril, la ministre de la justice et garde des sceaux répondait aux questions des députés. Pour Aimée Laurentine Kanyana, les prisons sont exigües car elles datent de l’époque coloniale .Elle ajoute que plus la population nationale galope, plus la population carcérale s’accroît.


Publié le 12 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire