Burundi : la Suisse recommande une bonne collaboration entre les autorités burundaises et les experts des NU sur la situation des droits de l’homme

La délégation de la fédération Suisse a sorti une déclaration en marge de la 34ème session du conseil des Droit de l’homme, sur le 4ème point à le l’ordre du jour à savoir le dialogue interactif avec la commission d’enquête sur le Burundi ce lundi 13 Mars 2017.
Dans cette déclaration, la délégation Suisse indique qu’elle partage les inquiétudes des experts de l’ONU sur la situation des Droits de l’homme au Burundi et de l’impunité. D’après le texte de la délégation, les cas de violation et d’abus des Droits de l’homme ont continué d’affluer depuis la sortie du rapport des experts indépendants de l’ONU. La mesure du Burundi d’arrêter la coopération avec le Haut Commissariat des droits de l’homme, la volonté de se retirer de la cour pénale internationale ainsi que les restrictions imposées aux organisations de la société civile empêchent un suivi effectif de la situation des droits de l’homme sur place.

La délégation de la Suisse salue néanmoins la décision de libération de 2500 prisonniers, elle appelle les autorités burundaises de reprendre la coopération avec la commission d’enquête sur le Burundi afin de mettre fin aux violations des droits de l’homme. Aux experts de cette commission, la Suisse leur demande de dialoguer avec les autorités burundaises et de faire des recommandations afin de préserver l’espace de la société civile.


Publié le 14 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire