Burundi : la concussion généralisée inquiète la PARCEM

L’ONG locale Parole et Action pour le Réveil des Consciences et l’Evolution de la Mentalité « PARCEM » dénonce la généralisation de la concussion au Burundi. La PARCEM indique que cette infraction qui est connexe à la corruption est punie par la loi. Dans une conférence de presse de ce mardi 13 septembre 2016, le président de la PARCEM Faustin Ndikumana appelle le ministre de la bonne gouvernance à éradiquer cette pratique.
Suivez Faustin Ndikumana

Clique pour écouter...

Publié le 13 / 09 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire