Burundi : le président de la République n’a aucun droit d’accorder une immunité aux putschistes, selon le président de l’Assemblée nationale

Le gouvernement du Burundi ne nie pas avoir reçu une correspondance émanant du facilitateur dans la crise burundaise, Benjamin Mkapa. Ce document demande au président de la République Pierre Nkurunziza d’accorder une immunité provisoire à certains exilés burundais qualifiés de « putschistes ».

Le président de l’Assemblée Nationale Pascal Nyabenda n’a pas mâché ses mots lors des travaux communautaires de ce samedi 08 avril 2017. « Le président de la République n’a pas les prérogatives de donner une immunité aux putschistes du 13 mai 2015 », déplore le président Nyabenda. « Pour que cette immunité soit accordée, il faut passer par le référendum ou par le vote du parlement », a-t- il martelé.

L’honorable Pascal Nyabenda trouve aussi que la demande de cette immunité destinée aux putschistes n’a d’autres visés que d’achever le putsch déclenché en mai 2015. Le président de l’Assemblée Nationale invite plutôt les pays hébergeant ces « putschistes » de les extrader afin qu’ils soient traduits en justice.


Publié le 10 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire