Burundi : le climat sécuritaire n’est pas favorable au retour des réfugiés selon le ministre ougandais en charge des réfugiés

Le ministre ougandais chargé des réfugiés Hillary Onek a déclaré dans un journal en ligne « the observer » que le climat sécuritaire au Burundi laisse toujours à désirer .Selon Hillary ONEK, il est hors de question de demander aux réfugiés Burundais de regagner leur pays car l’insécurité fait toujours parler d’elle au Burundi.

Le ministre ougandais l’a dit deux mois après qu’une délégation burundaise dirigée par le ministre burundais de l’intérieur, Pascal Barandagiye s’est rendu en Ouganda pour tenter de convaincre les réfugiés burundais à regagner leur pays. Le ministre Barandagiye a affirmé que la paix règne et a demandé aux réfugiés de revenir pour apporter leurs pierres dans la construction du pays. Pour le ministre ougandais Hillary Onek,ces autorités ne faisaient que leur travail de défendre leur pays .

Plus de quatre cents mille burundais ont fui vers les pays voisins depuis la crise qui secoue le Burundi, et qui a débuté avec l’annonce du président Nkurunziza qu’il allait briguer un mandat controversé le 26 avril 2015.


Publié le 28 / 04 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire