Burundi-politique : il faut un partage du pouvoir et non des postes, selon le parti PARENA

Les burundais ont mal interprété les Accords d’Arusha car ils ont mis en avant le partage des postes au lieu du partage du pouvoir entre Hutu et Tutsi.

Conséquences, le régime de Bujumbura est fortement présidentiel puisque les vice-présidents n’ont pas de poids dans la prise de décisions, a déclaré Zénon Nimubona président du parti pour le redressement national (PARENA-IMBOGORABURUNDI) lors d’une conférence de presse tenue à l’occasion du premier anniversaire de la disparition de feu président Jean Baptiste Bagaza.

Nimubona rappelle que c’est Bagaza et Minani qui sont les initiateurs des accords d’Arusha et le principe de partage du pouvoir. Il demande que la constitution soit amendée après le dialogue inter burundais actuel, afin de l’harmoniser avec les Accords d’Arusha en ce qui concerne le partage du pouvoir.

Suivez Zénon Nimubona

MP3 - 569.5 kb
Clique pour écouter...

Publié le 4 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire