Burundi : satisfaction de la société civile, indignation du côté gouvernemental suite au débat organisé par le Sénat belge

Le débat a eu leu à Bruxelles ce lundi 21 novembre 2016. Parmi les Conférenciers figuraient les burundais et les étrangers. Le thème central du débat était : « La situation des droits humains au Burundi : qu’est-ce qui empêche la communauté internationale d’agir et protéger le peuple burundais ? Point de vue de la société civile burundaise et des élus et ONG belges. »

Selon Pacifique Nininahazwe, l’un des conférenciers, ils ont eu le temps d’expliquer aux élus belges la gravité de la situation qui prévaut au Burundi. Cet activiste de la société civile estime qu’ils ont été entendus. Pacifique Nininahazwe se dit satisfait car tous les conférenciers, que ce soient étrangers ou burundais ont abordé dans le même sens. Pour un des sénateurs belges, c’était une occasion de comprendre d’avantage la crise que traverse le Burundi. « Ça nous aidera de prendre des mesures qui s’imposent », a-t-il dit.

Du côté du gouvernement Burundais, le conseiller principal chargé de la communication et de l’information à la Présidence de la République, Willy Nyamitwe regrette que le Sénat belge ait accepté d’abriter cette activité des « détracteurs du pouvoir de Bujumbura. Dernièrement, le Sénat burundais avait mis en garde celui de la Belgique que les relations puissent être mises en mal, une fois accepté d’accueillir le débat organisé par les membres de la société civile burundaise poursuivis par la Justice burundaise ».


Publié le 22 / 11 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire