CAN féminine 2016 : quelques chiffres sur les finalistes avant la finale

La coupe d’Afrique des nations féminine 2016 se termine ce 3 décembre 2016 au Cameroun. Cette rencontre sera disputée par deux sélections qui ont de différents atouts nécessaires pour mieux jouer un match d’un niveau aussi grand. Le Cameroun chez lui sera face à l’équipe nigériane qui l’a remportée à neuf reprises depuis 1991.

Les Super Falcons nigérianes sont aussi tenantes du titre et veulent le conserver et partent logiquement favorites pour le titre. Malgré leur profil, la victoire sera difficile à atteindre face aux Lionnes Indomptables qui seront devant leur public à Yaoundé. Avec cette chance de jouer chez elles, les camerounaises seront soutenues à jamais par un immense public pour enfin inscrire leur nom dans cette prestigieuse compétition continentale féminine, surtout au palmarès.

Cette finale sera aussi décisive sur l’incitation au revanche des camerounaises, contre une équipe nigérianes qui les ont sorties trois fois en finale des éditions 1991, 2004 et 2014. Si les Lionnes Indomptables gagnent, elles seront inscrites au palmarès des pays qui l’ont gagnée à domicile, comme le Nigeria en 1998, 2002 et 2006. La finale sera disputée entre une sélection plus efficace au niveau d’attaque et une autre au niveau de la défense.

En phase de poules, le Nigeria a infligé au maliennes 6 buts à zéro et 4 à zéro aux kenyanes. Elles se sont qualifiées pour la finale après avoir battu l’Afrique du Sud un à zero en demi-finales. Cette réussite offensive nigériane se base surtout, sur les exploits personnels de la joueuse internationale nigériane d’Arsenal Asisat Lamina Oshoala. Elle a marqué 4 buts face au Mali, un contre le Ghana et un autre face au Kenya pour terminer le 1e tour avec 6 réalisations à son compte.
Ces nigérianes seront face aux camerounaises qui marquent aussi, mais en se basant surtout sur des exploits collectifs. Elles ont marqué 2-0 contre l’Egypte, 1-0 face à l’Afrique du Sud et 2-0 devant le Zimbabwe.

Les camerounaises gagnent sur de petits scores mais n’encaissent pas. Leur charnière défensive est dirigée par Christine Mani et leur gardienne Flore Ngo Ndom n’a encaissé aucun but jusqu’ici.


Publié le 1 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire