Campagne de distribution des moustiquaires : des habitats du Nord de la capitale Bujumbura grognent

Les habitants des zones Kinama, Kamenge, Cibitoke et Buterere dénoncent la lenteur dans la distribution des moustiquaires imprégnés. Dans les centres de distributions où nous sommes passés, les activités n’étaient pas encore commencées à 9 heures. Les habitants se lamentent qu’ils passent beaucoup de temps à faire la queue sans être servis. «Je préfère abandonner parce que ça me fait perdre beaucoup de temps après demain je sais que ces moustiquaires vont être vendus au marché et je vais les acheter à bas prix », s’indigne un homme trouvé à l’un des centres de santé de Kinama .
Les activités commencent à 10 heures pour se terminer à 15 h 30 minutes, la condition pour figurer sur la liste est de se lever très tôt le matin pour arriver à 6 heures, ce qui sont en retard sont enregistrés pour le jour suivant, ont ajouté ces habitants.
La rupture de stock de ces moustiquaires est aussi un handicap dans cette campagne lancée par Caritas Burundi. Les chefs de ces centres sont obligés de faire d’autres commandes, pour pouvoir continuer deux heures après. Les ayants droit attendent sous un soleil accablant ou une pluie torrentielle la reprise des activités. Ces habitants de la commune Ntahangwa demandent que cette activité soit bien coordonnée pour le bien de la population.
La campagne de distribution se termine ce vendredi 22 septembre 2017 alors que beaucoup de gens de ces quartiers du nord de la capitale Bujumbura n’ont pas encore été servis.


Publié le 21 / 09 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire