Cibitoke : des gilets bleus remplaçant les gilets rouges et s’achètent cher

Tout motard œuvrant à Cibitoke doit porter un gilet coutant quarante mille francs burundais (40.000). Ceux qui n’en possèdent pas sont pourchassés par les jeunes Imbonerakure appuyés par certains agents de la police. Celui qui est attrapé paie une amende de cinquante mille francs burundais (50.000) pour récupérer sa moto.

Certains motards rencontrés au chef-lieu de la province Cibitoke nous ont indiqué qu’ils sont surchargés d’autant plus qu’ils venaient de payer cinquante mille francs burundais pour la peinture et l’achat de numéro se trouvant sur leurs motos. Ces motards continuent en indiquant qu’ils sont en conflit avec leurs patrons puisqu’ils manquent de versement dont ils ont besoin.

Interrogé sur cette situation, le chef de poste de la police à Rugombo nous a indiqué que c’est une mesure nationale visant la sécurité, ce que rejettent les motards puisqu’ils affirment qu’ils possédaient déjà des gilets. Signalons que les nouveaux gilets possèdent des numéros qui ne sont pas semblables aux numéros de plaque de leurs motos.


Publié le 16 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire