Perpétuité requise contre trois militaires dans le dossier de tentative d’assassinat du Chef d’Etat-Major Général

Cinq personnes dont trois militaires et deux civils ont comparu ce mercredi 15 mars 2017 devant le tribunal de grande instance de Muha en itinérance à Gitega. Les trois militaires sont accusés par le ministère public de tentative d’assassinat du Lieutenant-Général Prime Niyongabo, Chef d’Etat-Major Général de la FDN dans la matinée du 11 septembre 2015, de détention illégale d’armes et de tentative de renversement des institutions de la République.

Les deux civils quant eux sont accusés de complicité. Ils assuraient le gardiennage d’une maison située à Ngagara où les présumés auteurs se seraient repliés après l’ opération.

Tous les prévenus ont rejeté les accusations retenues contre eux. Ils ont à leur tour soulevé plusieurs irrégularités qui ont émaillées ce procès notamment des cas de tortures dont ils ont été victimes au service national de renseignement.

Le ministère public a requis une peine à perpétuité pour les trois militaires et 20 ans de prison ferme contre les deux civils. La défense a demandé que tous les prévenus soient libérés. L’affaire a été mise en délibérée et le verdict est attendu dans un mois.

Toutefois, le ministère public n’a pas encore dit un mot sur les auteurs de l’assassinat de l’ancien Chef d’Etat-Major Général de l’armée le Colonel Jean Bikomagu tué devant son domicile le 15 août 2015 à Kabondo.


Publié le 15 / 03 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire