Colonel Adolphe Manirakiza dément avoir déserté l’armée Burundaise

Après la publication de sa révocation, le colonel Adolphe Manirakiza a révélé à la presse que le décret présidentiel sur sa désertion « n’a pas d’effets ». Cet ancien porte parole de l’armée burundaise a indiqué avoir adressé une correspondance à la présidence du Burundi pour annoncer sa démission des corps de défense au terme de sa mission de maintien de la paix en Centrafrique (Minusca).
Colonel Adolphe MANIRAKIZA affirme avoir donné aussi une copie pour information au ministre de la défense nationale et des anciens combattants. Selon lui, ce décret qui l’accuse de désertion est illégal et relève d’une violation fragrante de la loi .Adolphe Manirakiza indique en outre qu’il a choisi de ne pas rentrer au pays après sa mission pour ne pas se mettre en danger .il affirme que sa sécurité était menacée par le pouvoir de Bujumbura.il promet de saisir la justice le moment venu.
Le porte parole de l’armée Colonel Gaspard Baratuza contacté par la radio Bonesha n’a pas voulu confirmer la réception de la demande de démission. Il a pourtant déclaré qu’il est en mauvaise position pour commenter un décret présidentiel. En plus du colonel Adolphe Manirakiza, colonel aimable Habiyambere et capitaine Emmanuel Nsavyimana ont été également frappés de cette mesure de désertion décrétée le 22decembre 2016.


Publié le 28 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire