Reprise du procès des présumés putschistes : Le Général Major Cyrille Ndayirukiye plaide sans assistance.

Les 21 présumés putschistes poursuivis pour tentative de coup d’Etat du 13 mai 2015 ont comparu pour la seconde fois à Gitega devant la cour suprême à Gitega.
Etaient présents à la barre pour ce dossier en appel le Général Major Cyrille Ndayirukiye , le Général de Brigade Zénon Ndabaneze, le Général Major Nimenya Hermenegilde et le Général Major Juvénal Niyungeko alias « Kiroho ».
Seul le Général Cyrille Ndayirukiye a été entendu au cours de cette audience. Il a été contraint de s’exprimer sans l’assistance d’un avocat. Il reconnait que sa participation dans la tentative de coup d’Etat n’avait d’autres objectifs que de défendre les Accords de Paix et de Réconciliation d’Arusha et la constitution de la république du Burundi.
IL affirme que les déclarations qu’il a faites en 2015 lui ont été extorquées pendant la torture qu’il a subie dans les cachots du service national de renseignement (SNR). Il a même brandi des images de son œil enflé et une partie du visage blessés pour étayer ses propos.
Tous les présumés putschistes sont accusés par le ministère public, d’assassinat des militaires et de population, de destruction des édifices et de tentative de coup d’Etat du 13 mai 2015.
L’audience de ses co-accusées a été renvoyée au lendemain.


Publié le 11 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire