L’OLUCOME s’alarme de la situation économique du Burundi

Dans un communiqué de presse sorti ce mercredi 25 janvier 2017,l’OLUCOME démontre que la crise politico sécuritaire qui a secoué le Burundi depuis avril 2015 a occasionné des répercussions négatives sur l économie du pays. Le Burundi vient de retourner dans la phase humanitaire avec un effectif de plus de 3 millions de sa population affamées dont plus d’un million peut mourir en cas de non assistance urgente en référence du rapport d’OCHA sorti le 19 janvier 2017.

Cette organisation indique que le Burundi était en phase humanitaire en 2004 avec un taux de 1,3% de 2005 à 2010, il a progressé vers la phase de consolidation de la paix et timidement vers la phase de développement avec un financement extérieur de plus de 2000 milliards de franc bu, de 2010 à 2015 le Burundi a vécu la phase de développement avec le financement de 5.5 milliards de francs bu malgré toutes ces efforts de la communauté internationale, le Burundi reste classé parmi les pays à faible revenu et fragile actuellement selon ce communique de presse.

Ce document indique que la crise a fait reculer l’économie du pays sous un cercle vicieux avancé, la mauvaise gouvernance politique et économique provoquée par un appétit insatiable d’argent et du pouvoir des dirigeants politique burundais.

L’OLUCOME demande au gouvernement burundais de réduire les taxes qui pèsent sur le pauvre citoyen contribuable et augmenter celle utilisées pour les riches afin de lutter contre la famine sans oublier de rompre avec la corruption et la malversation économique.


Publié le 26 / 01 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire