Des activités commerciales au ralenti suite à l’insécurité au marché Bujumbura city market

Arrivé au marché communément appelé Chez Sion, Des commerçants, qui sont là normalement pour vendre leurs marchandises, lisent la bible, d’autres tissent les draps et d’autres encore écoutent la radio .Leur activité principale est quasi paralysée, les commerçants s’ennuient. Ils expliquent que les clients viennent au compte gouttes suite aux explosions répétitives des grenades sur ce marché. Cette femme qui vend des légumes dit qu’elle travaille à perte : « j’ai acheté des poivrons et des carottes à 30milles frbu depuis le matin, j’ai déjà vendu des légumes de milles frbu alors qu’il est midi, avant-hier quand la grenade a explosé j’ai jeté un panier rempli de légumes car les activités se sont arrêtées ». La situation est la même chez les vendeuses des pagnes qui indiquent qu’elles peuvent passer 5 jours sans vendre même un seul pagne.
Aux agences de transports des véhicules vers la République Démocratique du Congo et le Rwanda, les transprteurs se lamentent aussi. Les clients préfèrent prendre des bus à la gard du Nord et en ville pour éviter de se rendre chez Sion .Certains commerçants ont déménagé, d’autres ont fermé leurs stands à cause de l’insécurité .Ils demandent que la sécurité soit assurée pour qu’ils puissent continuer leurs activités commerciales en toute tranquillité.


Publié le 24 / 02 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire