Des militaires Burundais en mission de maintien de la paix en Centrafrique accusés de viols

Des militaires Burundais de la mission de maintien de la pais en Centrafrique sont accusés d’avoir violé une jeune fille de 14 ans. Ce cas a été signalé à la MINUSCA dans un rapport par l’Unicef fin mars. Le gouvernement Burundais a été informé pour mener des enquêtes et prendre des mesures nécessaires. Depuis début 2016, la MINUSCA affirme qu’il a déjà reçu 25 plaintes d’abus sexuels ou d’exploitation sexuelle de tout le contingent. Le Secrétaire Général des Nations unies Ban ki Moon s’est engagé de renvoyer le contingent entier en cas d’accusations persistantes confirmées. Les Nations Unies se disent préoccupées par ce comportement des casques bleus qui continuent à multiplier des victimes notamment dans ce pays. Les Nations Unies font état de 108 victimes de violences sexuelles dont 40 jeunes filles engrossées dans le passé, des cas de pédophilies sont également signalés dans les rapports de 2013 à 2015. Les Nations Unies déplorent que les gouvernements ou les juridictions des pays accusés ne prennent pas des sanctions contre leurs militaires. Les militaires français en Centrafrique de l’opération sangalis sont aussi dans le viseur des Nations Unies à propos des abus sexuels contre des jeunes filles. Toutefois les français demandent des enquêtes de l’ONU pour que la vérité sur ses accusations soit connue. Les militaires français présents en Centrafrique estiment que ces allégations visent à ternir l’image des actions des soldats Français dans ce pays. Les mêmes accusations sont formulées contre les militaires de la MONUSCO en République Démocratique du Congo .Les enquêtes y relatives ont été ouvertes par les Nations Unies.


Publié le 4 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire