Des parents réclament la libération immédiate des élèves gribouilleurs emprisonnés

Les sanctions infligées aux élèves gribouilleurs allant jusqu’à l’emprisonnement sont jugées de trop excessives par des parents d’élèves qui étudient dans les écoles fondamentales. Tharcisse Ndarugirire président du comité des parents dans une école de la mairie de Bujumbura rappelle que le phénomène de gribouillage date de très longtemps.Une éducation civique et le remplacement des livres aurait suffit pour ces élèves selon Tharcisse Ndarugirire.Il affirme que la différence des sanctions infligées aux gribouilleurs prouve à suffisance que cette question a été politisée. Ce président du comité des parents dénonce d’ailleurs une politique de deux poids deux mesures pour les élèves gribouilleurs et exige la libération des enfants toujours emprisonnés. Neuf élèves sur une vingtaine dont cinq à Muramvya et quatre à Cankuzo restent emprisonnés.
Ecoutez Tharcisse Ndarugirire

Clique pour écouter...

Publié le 2 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire