Des taximen voiture de la mairie de Bujumbura réclament des parkings aménagés

Les véhicules, les motos et les vélos devaient payer des taxes de stationnement à la mairie de Bujumbura depuis le 1er novembre de cette année. Des taximen se lamentent qu’ils n’ont pas de parkings aménagés pour leurs véhicules.

Des taximen rencontrés au centre ville disent qu’ils n’ont pas de parkings fixes pour garer leurs voitures. « Nous n’avons pas de place pour le stationnement dans cette station service, nous payons 500 francs burundais par jour qui vont dans les poches du propriétaire de la station en même temps la mairie nous oblige de payer 15 mille francs par mois » a indiqué un taximan.

Ces taximen regrettent que les policiers et les agents de la mairie les arrêtent n’importe où en les obligeant de payer ces taxes. «La mairie était supposée utiliser une partie de cette somme pour aménager ces parkings alors où va cet argent». Ils ajoutent que cette somme de 15 mille est énorme. « Chaque mois on gagne plus où moins 360 mille francs. On fait le vidange, des fois on fait réparer la voiture avec d’autres dépenses comme les amendes tout cela avant de payer le salaire des taximen. Dis-moi comment le propriétaire du taxi peut récupérer l’argent qu’il a acheté ce véhicule.»

La situation n’est pas la même pour les bus de transports de types coaster et hiace. Au parking de ces bus de type coaster tout près de l’église Saint Michel, on observe les agents de la mairie qui font payer ces taxes de stationnements. Aux alentours de l’ancien marché de Bujumbura ces taxes sont perçues par les associations des chauffeurs de bus en collaboration avec ces agents de la mairie.


Publié le 13 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire