Des tombes familiales à Mpanda depuis la crise, massacres ou assassinats ?

Les crimes qui se commettent depuis quelques jours à Bujumbura sont difficiles à qualifier. Arrivés à Mpanda , le grand cimetière, des tombes bizarres comparables aux tombes communes sont visibles. Tous décédés le 13 octobre 2015, ils sont au nombre de 5 personnes issues de la même famille. C’est toute la famille de feu Christophe Nkezabahizi , journaliste à la Radio Télévision Nationale du Burundi massacrée à Ngagara. Trois enfants et papa -maman sur une même ligne de cette tombe. Deux jeunes, un qui est dans les vingtaines et un autre dans les trentaines tous décédé le même jour.
A quelques cinq mètres de cette tombe, se trouve un autre, on lit Ndayishimiye Cyprien, un papa qui est dans les cinquantaines. Sur sa tombée, une photo d’un enfant est face à face. C’est un jeune de 18 ans, il doit être son enfant, tous décédés le 7 Novembre 2016.
A 10 mètres de Cyprien Ndayishimiye dans le même espace, une autre famille de trois personnes loge à cet endroit, la famille Panthaléon entouré par ses jumeaux, tous massacrés le 1er juillet 2015.
Chaque jour, les habitants de Bujumbura accompagnent dans la douleur et chagrin à Mpanda, les leurs tués atrocement. Ce Jeudi, un jeune homme de 33 ans a succombé de ses blessures, il avait été très touché lors d’une fusillade à Ngagara, il y a une semaine. Sa dernière demeure est sur la ligne de ces tombes des familles. Lors de son enterrement, son oncle a explosé en larmes en s’exclamant « Que ces crimes s’arrêtent dans les meilleurs délais, regardez autour de nous toutes ces familles décimées, qui est auteur de toutes ces tragédies, que le Tout Puissant s’en charge » !
Tous les Burundais se trouvent dans le chagrin, ils ne savent pas comment qualifier ces crimes qui emportent chaque jour des enfants, des mamans et des familles. Certains disent que personne n’est épargnée, « voilà le Général Kararuza Athanase massacré avec sa famille, son épouse et son enfant » s’inquiète une des personnes qui participait à l’enterrement du jeune Bertrand Nkengurutse.


Publié le 29 / 04 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire