Des vendeurs ambulants jouent à cache-cache avec la police

Les rues de Bujumbura sont actuellement dégagées des commerçants ambulants. Les conséquences sont énormes pour les familles qui dépendent de ce commerce. Arrivé aux alentour de l’ex marché central de Bujumbura, les rues sont vides. Les vendeurs ambulants se remarquent en cachette. Ils ont leurs marchandises dans des sachets, ils chuchotent derrière les clients pour acheter leurs produits. Les vendeurs avec lesquels nous nous sommes entretenus ont révélé qu’ils gagnent très peu d’argent au cours de cette période.
Cette dame vendeuse de tomates nous a indique : « Comment a la veille de la rentrée scolaire vais-je pouvoir acheter le matériel scolaire pour mes enfants ? »
Autres vendeurs ambulants nous ont raconte qu’ils éprouvent des difficultés dans leur activités. « Nous profitons du weekend quand la patrouille de la police n’est pas au maximum pour vendre leurs produits. La aussi le problème est que nous ne trouvons pas beaucoup de clients » déplorent ils. Ces vendeurs dénoncent qu’ils se voient arrêtés par des personnes en tenue civil. Certains vendeurs avec lesquels nous nous sommes entretenus disent que leurs collègues ont décidé d’arrêter cette activité. D’autres ont opte de faire ce commerce dans les quartier périphérique de centre ville, a Nyakabiga ,Kibenga ,Bwiza et ailleurs mais que la aussi ils se voient pourchasser par la police de la Brigade Anti Émeute. Ils ne savent a quel sein se vouer. Pour la police ces vendeurs constituent une source d’insécurité.


Publié le 24 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire