Dialogue inter burundais : la facilitation aurait-elle changé de stratégies ?

Le prochain round des négociations prévues à Arusha du 16 au 18 de ce mois nous réservent des surprises. Depuis que l’ONU, l’UA et l’UE aient réalisé que l’instabilité politique et l’insécurité au Burundi risque d’embraser toute la sous région, l’équipe du facilitateur Benjamin Mkapa aurait accepté d’inviter l’opposition dite « radicale » réunie au sein du CNARED sous la pression de ces organisations.

Ce changement de stratégies commence à faire réagir certains membres de l’opposition qui se dit « extra parlementaire » à Bujumbura. A travers certains médias locaux, ils appellent le gouvernement de ne pas tomber dans le piège de la facilitation en allant s’assoir à côté de ceux qu’ils appellent putschistes du 13 mai 2015.

Le parti MSD persiste et signe

Nshimirimana Epithace porte-parole du parti MSD, lui, dit que répondre au rendez-vous des négociations qui auront comme facilitateur Mkapa serait trahir la mémoire des victimes de cette crise politico-socio-sécuritaire que traverse le Burundi. Il indique que son parti épouse totalement la décision de la plateforme politique CNARED de récuser le facilitateur au vu de ses propos tenus à Bujumbura en décembre dernier.


Publié le 11 / 02 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire