Droit de l’homme : la ligue iteka déplore un contexte sécuritaire marqué par des assassinats, tortures et arrestations arbitraires

Selon un rapport de la semaine du 22 au 28 mai 2017, cette organisation de défense des droits de l’homme Iteka relève 7 cas de personnes tuées. Parmi ces personnes, cette ligue cite notamment, une personne tuée dans la nuit du 22 mai dans la commune Rusaka, province de Mwaro dont le corps a été retrouvé sur la colline Bisha zone makamba.

Dans la même nuit, une autre personne a tuée sur colline Rugunga dans la zone Buvyuka de la province Bubanza. Le rapport de la ligue iteka indique que son corps a été retrouvé dans la rivière kadakama. Dans la nuit du 24 mai 2017, le même rapport de la ligue iteka rapporte l’assassinat d’un jeune étudiant natif de la commune Rugombo, province Cibitoke, son corps a été découvert au quartier 6 de la zone Ngagara commune Ntahangwa au nord de la capitale. Sa famille a fait savoir que la victime avait quitté son domicile la veille pour se rendre en zone kamenge.

Une autre personne a été tuée sur la colline Rusengo en province de Muyinga. Le rapport de la ligue iteka précise que l’auteur de cet assassinat était un militaire (son époux). Il a été aussitôt arrêté par la police dans la matinée du 2 mai 2017. Le rapport évoque également un cas de justice populaire sur la colline Rubanza commine Giheta, de la province Gitega. Une femme connue sous le nom de Marguerite Nzobonimpa a été tuée par les habitants de cette colline qui l’accusait de sorcellerie.

Ce rapport souligne aussi 7 cas de personnes civiles et ex- militaires qui ont été victimes de tortures et autres formes de traitements inhumains. L’organisation déplore en oûtre que la semaine a été émaillée par 7 cas d’arrestations arbitraires dans plusieurs endroits. Elle pointe du doigt les policiers, les agents du service national de renseignement, les militaires et les jeunes imbonerakure du parti au pouvoir comme étant responsables de tous ces cas de violations des droits de l’homme commis contre les citoyens.

Dans ce même rapport hebdomadaire, la ligue iteka fait état de deux cas d’attaques à la grenade en commune Mukaza et Ntahangwa qui ont fait plusieurs blessés.


Publié le 31 / 05 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire