Droits de l’Homme : la commission onusienne d’enquête présente un rapport accablant sur le Burundi

Le président de la commission onusienne d’enquête, Fatah Ouguergouz, a indiqué que sa commission a pu rencontrer les réfugiés burundais se trouvant dans les pays limitrophes du Burundi.

Selon Ouguerguez, certaines victimes des violations des droits de l’homme ont reçu des coups à l’aide des barres de fer, d’autres ont été injectées des produits non identifiés dans leurs corps.

Tous ces hommes et femmes étaient accusés de participer ou de collaborer avec les mouvements armés. C’était ce jeudi 15 juin 2017 que la commission chargée d’enquêter sur les violations des droits de l’homme commises au Burundi depuis avril 2015, a présenté son rapport de mi-parcours.

Ces experts onusiens ont souligné que les principales victimes sont des membres des partis politiques de l’opposition tels que le MSD (Mouvement pour la Solidarité et la Démocratie) et le FNL (Front National de Libération).

Suivez Fatah Ouguergouz

MP3 - 798.9 kb

Pour Tabu Rénovat, ambassadeur du Burundi à Genève, qui a représente le gouvernement burundais à la 35 ème session du conseil des Droits de l’homme des Nations unies: « le caractère partial et tendancieux de ce rapport n’est pas à démonter ». Le gouvernement du Burundi n’a pas encore accepté que ces experts atterrissent à Bujumbura malgré les multiples demandes de visas. Il les accuse de rouler pour le compte de l’UE.

Clique pour écouter...

Publié le 16 / 06 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire