EU-Burundi : prolongation des sanctions contre quatre personnalités proches de Nkurunziza

D’après le communiqué de presse de l’UE sorti jeudi 29 septembre 2016, le conseil des vingt-sept pays de l’UE a décidé de renouveler jusqu’au 31 octobre 2017 les sanctions contre certaines autorités policières, service national de renseignement et militaire.

il s’agit de Général Godefroid Bizimana, directeur-adjoint de la police nationale.
L’autre personnalité proche du président Nkurunziza sanctionnée de nouveau par l’UE est le Général Gervais Ndirakobuca alias Ndakugarika. Il est actuellement le chef de cabinet de l’administration présidentielle chargé de la police nationale. L’UE a également reconduit les sanctions à l’encontre de Mathias-Joseph Niyonzima alias Kazungu, un agent du service national de renseignement La quatrième personnalité dont les sanctions ont été maintenues par le conseil de l’UE est le Général Léonard Ngendakumana.
Ces mesures de restrictions contre ces personnalités consistent à les interdire de pénétrer sur le territoire de l’UE et le gel de leurs avoirs. Ces sanctions contre les quatre personnalités avaient été prises par l’UE européenne le 1 octobre 2015.
Le rôle politique joué par les quatre personnalités met en mal la démocratie et constitue un obstacle d’une solution politique à la crise burundaise selon l’UE.

Un mois après, les USA ont aussi sanctionné quatre personnalités dont le Commissaire de Police Chef Alain Guillome Bunyoni actuel ministre de la sécurité publique et le Général Godefroid Bizimana deux proches de Nkurunziza, Général Cyrille Ndayirukiye et Général Godefroid NIYOMBERE auteurs du putsch manqué du 13 mai 2015 contre le pouvoir du président Nkurunziza.


Publié le 30 / 09 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire