Economie : La police continue la chasse aux échangeurs qui ne respectent pas le taux de change de la BRB

Quinze bureaux d’échange sont fermés et douze échangeurs ont été arrêtés par police . Ils sont accusés de spéculer et de ne pas respecter le taux imposé par la banque centrale du Burundi a dit le porte parole de la police ce lundi à travers son compte tweeter.

Depuis plus de deux semaines,il s’observe la pénurie de devise dans la capitale Bujumbura. Des changeurs ambulants du marché chez Sion, ceux du centre ville et de la zone Buyenzi ont préféré prendre fuite .
Dans des bureaux de change les clients ne sont pas approvisionnés en dollars « on ne donne plus de devise à n’importe quel client :« il ya une semaine quelqu’un est venu chercher 100dollars malheureusement on n’avait pas de devise tout à coup il est revenu avec les policiers et a pris tout l’argent qu’on avait et ont embarqué mon collègue qui est toujours en prison. » Nous a dit un échangeur qui a requis l’anonymat. Son collègue ajoute « Nous avons des contacts de nos clients fidèles qu’on fait confiance ce sont ceux là qu’on donne les devises suivant le taux du jour.»

Des commerçants se lamentent et disent que la BRB favorise certains commerçants au détriment des autres. « Nous avons de problèmes actuellement nous sommes obligés d’acheter des devises à un prix élevé alors qu’il ya d’autres qui reçoivent des devises de la BRB pour cela nous travaillons à perte ».
Le taux imposé à la BRB est qu’un dollar équivaut à 1665francs bu à la vente et 1667 à l’achat. Au marché noir ce mardi, un dollar s’achète à 2500fbu.


Publié le 9 / 08 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire