Economie-Rugombo : les femmes qui exerçaient de petites activités de commerce grognent

Des femmes de la commune Rugombo qui vendaient des fruits, des tomates et des oignons vers le Rwanda vivent actuellement dans des conditions pénibles. Avec la crise politico-sécuritaire qui secoue le Burundi depuis l’annonce de la candidature de Pierre Nkurunziza à un mandat controversé, ces femmes ne peuvent plus franchir la frontière Burundo-rwandaise pour aller vendre leurs marchandises.

Elles indiquent qu’elles ne savent pas sur quel pied danser au moment où elles avaient contracté des crédits. Certaines préfèrent passer par les traversées n’ont reconnues en faisant la fraude risquant ainsi leur vie.
Elles affirment qu’elles ont du mal à subvenir aux besoins élémentaires de leurs enfants surtout pour les femmes veuves suite à cette situation.

Elles demandent aux hommes et femmes politiques de s’asseoir ensemble pour trouver solutions aux problèmes qui assaillent le Burundi afin qu’elles reprennent leurs activités. Ces femmes disent qu’au niveau du marché intérieur elles ne trouvent pas de clients pour écouler leurs marchandises


Publié le 20 / 07 / 2017 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire