Economie : des saletés dans les poches des burundais, selon certains citoyens

Les billets de 100 francs burundais qui circulent actuellement dans le pays sont usés.
Les commerçants contactés affirment que souvent ces billets sont sources des disputes entre eux et les clients. « Les clients n’acceptent pas les billets de 100 à cause de leurs états, ils nous demandent des pièces de 50 francs qui ne sont pas aussi suffisantes », explique le cassier d’un cabaret. « Nous avons des problèmes car les pièces de 50 francs préférées sont vraiment rares », ajoute ce caissier.
Les convoyeurs des bus en mairie de Bujumbura éprouvent les mêmes difficultés que les commerçants. Le ticket de transport dans la ville de Bujumbura c’est entre 300 et 500 francs burundais. Pour avoir de l’échange, les convoyeurs doivent acheter les pièces de 50 francs burundais chez les jeunes gens qui les vendent clandestinement. Les pièces d’une somme de 1000 francs coutent entre 1200 et 1400 francs.
Quelques clients des bus rencontrés disent que parfois ils préfèrent abandonner l’échange de 200 francs à cause du manque ou de l’état de ces billets. Certains citoyens qualifient les billets de 100 francs burundais de « saletés ». Ils demandent avec insistance au gouvernement de les remplacer.


Publié le 4 / 10 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire