Education : suspension de la prime d’ancienneté, le syndicat SYNATEF s’indigne

Le gouvernement de Bujumbura envisage la suspension de la prime de fidélité normalement donnée aux enseignants qui totalisent 15 ans d’ancienneté et plus. Pour le président du syndicat des travailleurs de l’école fondamentale SYNATEF, cette décision est injuste et inacceptable surtout que le gouvernement de Bujumbura s’est engagé dans la politique de réduction des disparités salariales.

Victor NDABANIWE, président de ce syndicat affirme que les enseignants et le gouvernement s’étaient bel et bien entendus que seules les anales allaient être gelées pour financer la réforme initiée par le gouvernement. Mais à la grande surprise pour le syndicat SYNATEF, la loi des finances 2017 en son article 22 recommande que même les primes de fidélité et autres primes conjoncturelles seront suspendues pour financer cette réforme visant la réduction des disparités salariales .Pour NDABANIWE, cette décision va a l’encontre des conclusions issues des négociations entre le gouvernement et les syndicats des enseignants en 2015.

Le président du SYNATEF réclame des pourparlers entre les syndicats des enseignants et le gouvernement pour éviter des frustrations au sein du corps des enseignants .Mais aussi et surtout pour que le projet de réduction des disparités salariales qui a coûté beaucoup d’argent au gouvernement ne tombe pas à l’eau a-t-il martelé


Publié le 29 / 12 / 2016 par

Vos Commentaires

Donnez votre commentaire sur cet article!

Attention : votre commentaire n'apparaîtra qu'après avoir été validée par un l'équipe éditoriale de Bonesha FM.

Votre Nom
Votre Email
Votre Commentaire